Guerre en Ukraine: la bataille redouble à Severodonetsk

De la fumée au-dessus de la ville de Severodonetsk, dans la région du Donbass, le 6 avril 2022 dans l'est de l'Ukraine (illustration) - FADEL SENNA © 2019 AFP
De la fumée au-dessus de la ville de Severodonetsk, dans la région du Donbass, le 6 avril 2022 dans l'est de l'Ukraine (illustration) - FADEL SENNA © 2019 AFP

Serguiï Gaïdaï, le gouverneur ukrainien de la région de Lougansk, a reconnu ce dimanche sur Télégram que "la situation à Severodonetsk est extrêmement difficile".

La bataille fait rage à Severodonetsk, ville clef de l'Est, où la défense ukrainienne apparaît en grande difficulté. La présidence ukrainienne a fait état ce dimanche, dans la matinée, d'"assauts et de bombardements d'artillerie constants sur Severodonetsk et les villages alentours".

La prise de la cité ouvrirait à Moscou la route d'une autre grande ville, Kramatorsk, une étape pour conquérir l'intégralité du bassin du Donbass, région essentiellement russophone en partie tenue par des séparatistes prorusses depuis 2014.

"La situation à Severodonetsk est extrêmement difficile", a reconnu sur la messagerie Telegram Serguiï Gaïdaï, le gouverneur ukrainien de la région de Lougansk.

Les assaillants veulent "sceller complètement la ville" et empêcher tout passage en hommes et en munitions, a-t-il ajouté, disant craindre que l'ennemi lance "toutes ses réserves pour prendre la ville" sous 48 heures.

Les Russes contrôlent "probablement" 70% de la ville

Samedi, Serguïi Gaïdaï avait reconnu que les Russes contrôlaient "probablement" 70% de la ville, tandis que Leonid Passetchnik, dirigeant de la région séparatiste prorusse de Lougansk, reconnaissait buter sur le contrôle de "la zone industrielle".

"C'est un site d'industrie chimique", a souligné Leonid Passetchnik, "notre objectif principal est de nettoyer la zone [des combattants ukrainiens] sans provoquer de catastrophe environnementale".

Samedi soir, Serguïi Gaïdaï avait affirmé qu'un incendie était en cours sur le site de l'usine chimique Azot, cible de l'armée russe. Dimanche midi, on ignorait toutefois quelle était la situation sur place.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Passés sous pavillon russe, les anciens restaurants McDo de Russie changent de nom

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles