Guerre en Ukraine: Bardella contre l'envoi de troupes françaises, de missiles longue portée ou de matériel militaire

Jordan Bardella en fait ses "lignes rouges". Le président du Rassemblement national, candidat du parti d'extrême droite pour Matignon en cas de victoire aux législatives, s'est prononcé contre "l'envoi de missiles longue portée ou de matériel militaire" en Ukraine ce lundi 24 juin. Il a également rappelé son opposition à l'envoi de troupes françaises sur le terrain dans ce conflit.

Une telle décision "pourrait avoir les conséquences d'une escalade" face à la Russie, "qui est une puissance nucléaire", a-t-il alerté lors d'une conférence de presse consistant à présenter le programme qu'appliquerait le RN en cas de cohabitation.

"Extrêmement vigilant" face aux "tentatives d'ingérence de la Russie"

Le député européen a assuré qu'il "extrêmement vigilant (face) aux tentatives d'ingérence de la Russie", s'il accédait au pouvoir.

"Je considère la Russie comme une menace multidimensionnelle à la fois pour la France et pour l'Europe", a déclaré celui dont le parti est régulièrement épinglé pour sa proximité avec Vladimir Poutine.

"La Russie conteste aujourd'hui des intérêts français, depuis plusieurs mois, plusieurs années sur nos zones d'influence historique en Afrique, en mer Noire et aussi dans nos Outre-mer, en prenant fait et cause pour notamment pour les Comores" dans la crise migratoire qui touche Mayotte, a ajouté Jordan Bardella.

Article original publié sur BFMTV.com