Guerre en Ukraine: autour de Kiev, les habitants mobilisés pour reconstruire leur commune

Symboles de la guerre en Ukraine, les ponts, détruits stratégiquement par les Ukrainiens ou au cours du conflit par les Russes, commencent à être reconstruits. Dans la région de Kiev, sur les 24 détruits, 22 ont déjà été remis en état.

Depuis le début de l'invasion russe en Ukraine, 270 ponts ont été détruits pour enclaver les villes ou freiner l'avancée de l'ennemi. Autour de Kiev, pas moins de 24 d'entre eux l'ont été. Mais avec l'éloignement des combats vers l'est et le sud du pays en avril, l'heure est désormais à la reconstruction dans une grande partie des villes martyrs autour de la capitale.

Ce sont ainsi 22 ponts qui ont déjà été reconstruits dans la région. À l'image de celui d'Hlybivka, qui réunit les deux parties de la ville, détruit par les soldats russes le 31 mars dernier. Tanya, une vendeuse dans une petite épicerie, était obligée d'aller chercher elle-même certains produits à pied de l'autre côté. "Beaucoup n'étaient plus livrés", ajoute-t-elle.

Les habitants se sont alors mobilisés pour pouvoir le remettre en état. "Nous avons reconstruit le pont juste après le départ de l'occupant russe. Avec les moyens du bord: des planches de bois, des clous... Nous l'avons fabriqué nous-même en moins de deux heures", raconte Alexander, un habitant d'Hlybivka.

Un pont symbole à Irpin

Au nord-est de Kiev, à Irpin, une des premières villes prise par les Russes au début du conflit, ce sont les soldats ukrainiens qui ont détruit le pont pour freiner l'offensive russe. Ils ont dû, en même temps, gérer l'évacuation de milliers de civils sur des planches de bois en équilibre.

Deux mois après la libération de la ville, il n'a toujours pas été reconstruit et ne le sera pas. Car il est devenu un lieu de recueillement pour se souvenir des civils tués pendant les combats. "Il symbolise le génocide du peuple ukrainien à l’image du drame d’Irpin", explique Artem Gurin, commandant adjoint de la défense territoriale d'Irpin. Les croix, disposées de part et d'autre des ruines, "représentent tous les innocents qui sont morts pendant l'évacuation".

Des routes annexes ont donc été construites à quelques mètres du pont pour relier la ville à la capitale.

561 milliards d'euros

Dans les autres communes du nord de Kiev, des reconstructions similaires se déroulent, accompagnées de nombreux déblayages, d'opérations de déminage et du rétablissement du réseau d'électricité.

Fin mai, le Premier ministre Denys Chmygal a évalué le coût des destructions à 561 milliards d'euros à l'échelle du pays. Une conférence doit avoir lieu les 4 et 5 juillet prochains en Suisse pour mobiliser des fonds à l'international en vue d'accélérer le mouvement.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Ukraine: Volodymyr Zelensky salue l'engagement des "amis" britanniques

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles