Guerre en Ukraine : ce qu'il faut retenir du 101e jour de l'invasion russe

© FADEL SENNA / AFP

L'Ukraine affirme avoir fait reculer les forces russes dans Severodonetsk , ville clé de la région du Donbass où Moscou concentre son offensive dans l'espoir d'en prendre totalement le contrôle. Après avoir été mis en échec devant Kiev, l'armée russe concentre désormais ses efforts dans le Donbass, à l'est de l'Ukraine, pilonnant sans relâche certaines villes dont Severodonetsk, enjeu d'une bataille acharnée depuis des semaines. C'est dans cette région que se joue désormais une "guerre d'usure", sur le long terme, a averti le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg.

Les informations à retenir :

La Russie contrôle désormais près de 125.000 km2 de territoires ukrainiens Les 27 pays de l'UE ont approuvé un sixième paquet de sanctions contre Moscou incluant un embargo Les appels de la France à ne "pas humilier la Russie", ne peuvent qu'"humilier la France", a déclaré le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kouleba.

Selon la présidence ukrainienne, les combats faisaient rage vendredi matin dans le centre ville. "Les envahisseurs russes continuent de bombarder les infrastructures civiles et l'armée ukrainienne dans les zones de Severodonetsk, Borivsky et Lyssytchansk", a-t-elle précisé.

Mais loin de l'emporter, les forces russes ne parviennent toujours pas à prendre totalement le contrôle de cette ville, selon Kiev. La prise de cette ville leur permettrait d'assurer leur emprise sur le Donbass, un bassin minier occupé partiellement par des sépar...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles