Guerre en Ukraine : ce qu'il faut retenir au 247e jour de l'invasion russe

© SERGII KHARCHENKO / NURPHOTO / NURPHOTO VIA AFP

Le monde entre dans sa décennie "la plus dangereuse" depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale, a prévenu jeudi le président russe Vladimir Poutine , estimant que le conflit en Ukraine  était l'illustration de la lutte contre la domination occidentale. "Nous sommes à un moment historique. Nous sommes sans doute face à la décennie la plus dangereuse, la plus importante, la plus imprévisible" depuis 1945, a déclaré le dirigeant russe, devant le forum de discussion de Valdaï à Moscou. Concernant les accusations russes selon lesquelles Kiev est en train de mettre au point une "bombe sale", le maître du Kremlin a demandé à l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) de se rendre "au plus vite" en Ukraine.

"L'AIEA veut venir (...). Nous sommes pour, au plus vite et de la manière la plus large possible, car nous savons que les autorités à Kiev font tout pour brouiller les traces de ces préparatifs", a-t-il affirmé. "Nous savons même où cela se fait approximativement (en Ukraine)", a ajouté le dirigeant russe.

Les informations à retenir :

Moscou demande à l'ONU une enquête sur l'implication de Washington dans le développement présumé d'armes biologiques en Ukraine. 4 millions d'Ukrainiens sont affectés par des coupures de courant Les Etats-Unis se sont défendus devant le Conseil de sécurité. Vladimir Poutine estime que le monde est dans sa décennie "la plus dangereuse" depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale.

Kiev somme Téhéran d'arrêter de fournir des...


Lire la suite sur Europe1