Publicité

Guerre en Ukraine : Ce que nous ont appris les deux années de conflit

Il y a des tristes dates anniversaires que l’on souhaiterait plutôt oublier. Celle faisant entrer la guerre en Ukraine dans sa troisième année est de celles-là. Il y a deux ans, le 24 février 2022, l’insatiable hubris de Vladimir Poutine plongeait la vie des quelque 40 millions d’Ukrainiens dans le « brouillard de la guerre ». C’est tout un peuple qui basculait dans les affres de l’enfer d’un conflit, que nombre d’entre eux vivaient, déjà, dans le Donbass et en Crimée, depuis février 2014.

Par là même, malgré la lente et pragmatique gestation, pas à pas, du projet « d’unité européenne dans sa diversité » et les fragiles assises institutionnelles d’une Europe communautaire et solidaire, ce sont nos pires craintes qui se sont matérialisées : le spectre de la guerre hante de nouveau le continent européen.

Depuis 2022, la guerre aura coûté la vie à quelque 10 500 civils et 60 000 à 70 000 militaires et combattants

Les vaillants Ukrainiens vont entrer courageusement et douloureusement dans la troisième année d’une guerre qui aura coûté la vie, depuis 2022, à quelque 10 500 civils (selon le dernier bilan dressé par les Nations unies, à la fin de l’année 2023), 60 000 à 70 000 militaires et combattants. Sans oublier les deux à trois plus de blessés, physiquement et psychologiquement.

Ces deux années, d’une violence aveugle qui frappe quasi quotidiennement les principales villes ukrainiennes, ne sauraient nous faire oublier l’horreur méthodiquement documentée par les e...


Lire la suite sur LeJDD