Guerre en Ukraine: un ancien joueur italien porté disparu après l'attaque de Marioupol

·2 min de lecture
Drapeau ukrainien lors d'un match de volley en France.  - Icon Sport
Drapeau ukrainien lors d'un match de volley en France. - Icon Sport

887906353001_6304636979001

L'inquiétude est importante en Italie. Alors que le conflit en Ukraine avec la Russie évolue de jour en jour, la famille d'Ivan Luca Vavassori, un ancien gardien de but qui a évolué en Serie C, a publié un message inquiétant sur les réseaux sociaux. "Nous sommes au regret de vous informer que cette nuit, lors du retrait de certains hommes blessés dans l'attaque de Mariupol, deux convois ont été détruits par l'armée russe. Dans l'un d'eux, on pense qu'Ivan était avec le quatrième régiment. Nous faisons de notre mieux pour trouver s'il y a des survivants et leurs noms. Nous vous informerons par le biais des profils Instagram et Facebook d'Ivan", explique le message. Selon la Gazzetta Dello Sport, le joueur italien de 30 ans s'était porté volontaire pour rejoindre l'armée ukrainienne qui combat l'invasion par la Russie.

>> Guerre en Ukraine: les conséquences pour le sport en direct

Dernier message le 18 avril

Fils adoptif de Pietro Vavassori, ancien propriétaire du club de Pro Patria, et d'Alessandra Sgarella, kidnappée par la Ndrangheta (une organisation mafieuse de la région de Calabre, située dans le sud de l’Italie, ndlr), Ivan Luca Vavassori a surtout évolué en troisième division italienne, sous les maillots de Pro Patria et Legnano. Il avait décidé de mettre fin à sa carrière à l'issue de la saison 2017-2018 après une saison à Vittuone.

Alors qu'il se décrit lui-même comme un "footballeur combattant", il avait expliqué pourquoi il voulait se battre. "Mourir vingt ans plus tôt ou vingt ans plus tard, ça n'a pas d'importance. Ce qui compte, c'est de bien mourir. C'est alors seulement que la vie commence." Très actif sur les réseaux sociaux, où il partage fréquemment les horreurs de la guerre, Ivan Luca Vavassori a posté son dernier message il y a sept jours, en citant un passage de la Bible.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles