Guerre en Ukraine : ce qu'il faut retenir au 163e jour de l'invasion russe

Au 163e jour de l'invasion russe, l'Ukraine et la Russie se sont mutuellement accusées vendredi de frappes près d'un réacteur de la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijjia, la plus grande d'Europe. Trois nouveaux chargements de céréales, cruciaux pour la sécurité alimentaire mondiale, ont quitté des ports ukrainiens.

Dans le même temps, le président russe Vladimir Poutine et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan se sont rencontrés à Sotchi, dans le sud-ouest de la Russie, sur les rives de la mer Noire, où ils ont décidé de "renforcer les échanges commerciaux" entre leurs pays et d'"aller à la rencontre des attentes mutuelles dans le domaine de l'économie et de l'énergie", selon le Kremlin.

Les informations à retenir :

Des frappes près de la centrale nucléaire de Zaporijjia Poutine et Erdogan concluent un accord pour renforcer leurs échanges commerciaux Trois nouveaux chargements de céréales ont quitté l'Ukraine en convoi vendredi matin Amnesty International assume son rapport qui accuse Kiev de mettre en danger la vie des civils

Vladimir Poutine a en outre remercié Recep Tayyip Erdogan pour ses efforts qui ont permis de trouver à Istanbul un accord entre Moscou et l'Ukraine sur les livraisons de céréales en provenance des ports ukrainiens.

Des frappes près de la centrale nucléaire de Zaporijjia

La situation était confuse vendredi soir concernant la situation à la centrale nucléaire de Zaporijjia, sous occupation russe depuis début mars, Kiev et Moscou s...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles