Guerre en Ukraine : 106 000 réfugiés ukrainiens accueillis par la France depuis le début de l’offensive

© Ludovic Marin/AP/Sipa

Les députés Renaissance Stella Dupont et Mathieu Lefèvre ont publié lundi un rapport parlementaire sur le budget de l’asile, de l’intégration et de l’immigration. Dans son volet concernant la guerre en Ukraine , le document explique que l’État français a accueilli 106 000 réfugiés depuis le début du conflit en février dernier. L’objectif du président de la République, Emmanuel Macron, a donc été atteint, puisqu’en mars dernier, il s’était engagé à recevoir 100 000 réfugiés. Les parlementaires regrettent par ailleurs l'absence de « budgétisation » de cet accueil dans le projet de loi de finances pour 2023, même si cette dépense est « imprévisible ».

Lire aussi - Guerre en Ukraine : comment l’Union européenne fait face à l’afflux de réfugiés

Près de 600 millions d’euros dépensés par l’État

Interrogé par les deux députés, le ministère de l'Intérieur « estime à 579 millions d'euros le montant des dépenses » dédiées en 2022 à l'accueil des réfugiés ukrainiens au sein de la mission budgétaire « immigration, asile et intégration », expliquent-ils. Ce montant comprend l’hébergement, l’accompagnement social et les titres de demandes d’asile. Dans le détail, les députés ont compté, « 309,2 millions d'euros pour l'hébergement, 242,2 millions au titre de l'allocation pour demandeur d'asile et 13,8 millions pour l'accompagnement social ».

Les deux parlementaires indiquent également que ces 579 millions d'euros « ne résument pas l'effort financier réalisé par la France ». Car, à ce momen...


Lire la suite sur LeJDD