Guerre en Ukraine : les États-Unis tablent sur une contre-offensive de Kiev au printemps

© ANDRE PAIN / AFP

La livraison de chars d’assaut allemands Léopard 2 n’a pas été le seul sujet de discussion ce vendredi à Ramstein. Le choix de la base américaine en Allemagne n’est pas anodin. Les alliés de l’Ukraine se sont en effet réunis afin de discuter de la stratégie à adopter pour soutenir le pays dans le conflit qui l’oppose à la Russie depuis presque un an. À l’issue de cette réunion, le chef d'état-major américain Mark Milley a évoqué la position des États-Unis. Il sera « très difficile » de déloger d'ici à la fin de l'année l'armée russe du territoire ukrainien, a-t-il affirmé lors d'une conférence de presse. « Cela ne veut pas dire que cela ne peut pas arriver. Mais cela sera très, très difficile », a-t-il insisté.

Une possible contre-offensive au printemps ?

Il est aussi tout à fait possible « pour les Ukrainiens de mener une offensive significative (...) afin de libérer le plus possible de territoires », a ajouté le général. Mais « cela dépendra des livraisons d'équipements, et des entrainements ».

Les États-Unis s’attendent, en effet, à une contre-offensive des troupes ukrainiennes au printemps, a déclaré de son côté à la presse le secrétaire américain à la Défense Lloyd Austin, soulignant qu'il s'agissait pour les alliés d'aider Kiev à s'y préparer. Pour la livraison de matériels, « nous avons une fenêtre d'opportunité entre maintenant et le printemps... dès qu'ils commencent leur opération, leur contre-offensive », a-t-il indiqué. « Ce n'est pas une longue période et nous ...


Lire la suite sur LeJDD