Guerre en Ukraine : dans quel état se trouve l'armée russe après huit de mois de combat ?

300.000. C'est le chiffre annoncé par Vladimir Poutine mercredi, qui souhaite enrôler des soldats supplémentaires dans l'armée russe pour aider ses troupes à vaincre les forces ukrainiennes sur le terrain. Depuis cette annonce, 10.000 réservistes se sont portés volontaires pour rejoindre l'armée en 24 heures . Plusieurs médias assurent que nombre d'entre eux ont en réalité été enrôlés de force sans aucune convocation.

Une armée peu préparée militairement

Cette aide de soldats est en tout cas la bienvenue pour l'armée russe . Mais globalement, cette armée donne l'impression d'être une sorte d'ensemble qui ne fonctionne pas du tout. On a affaire à quelques professionnels très bons dans leur domaine, entourés de milliers d'hommes mal formés, avec un commandement problématique hérité de l'ère soviétique.

>> LIRE AUSSI«Non à la guerre» : les Russes manifestent contre la mobilisation partielle annoncée par Poutine

Il y a par exemple très peu de sous-officiers dans l'armée russe, ce qui implique que les officiers se trouvent sur les lignes de front en Ukraine. Ils s'y font tuer et la perte de compétences qui s'ensuit est dramatique sur la longueur. L'organisation russe repose sur des bataillons tactiques qui associent artillerie, infanterie, antiaérien, ce qui nécessite des chefs ultra-compétents.

Une faiblesse révélée par la durée des combats en Ukraine. Cet assemblage à la va-vite des unités militaires ressemble en effet à du bricolage. Dans l'armée russe, la pratiqu...


Lire la suite sur Europe1