Guerre en Ukraine: à quelques kilomètres du front, les inquiétudes et le manque d'informations règnent

Des habitants ukrainiens non loin de la ligne de front - BFMTV
Des habitants ukrainiens non loin de la ligne de front - BFMTV

Pour la première fois depuis le début de la guerre, Halyna a pu rentrer chez elle. À Hannivka, dans l'Est de l'Ukraine, à seulement quelques kilomètres de la ligne de front, c'est là où elle est née et a vécu pendant plus de 70 ans;

Comme la quasi-totalité des habitants de ce petit village, les bombardements l’ont forcé à quitter les lieux le 20 mars. Mais le recul des soldats russes lui permet aujourd hui de venir constater les dégâts ..

"Regardez comment c’est détruit, les grilles sont endommagées, les herbes sont très hautes et vous voyez les fenêtres, nous l’avions réparées et c’est à nouveau cassées", déplore-t-elle.

"S’ils repoussent les Russes (...) les habitants reviendront"

Son voisin de 84 ans, Petro, est lui aussi rentré dans son village, mais a frôlé la mort. "Il y a une roquette… J’ai eu chaud, il y avait de gros éclats qui volaient partout alors que je me tenais dans mon jardin", raconte-t-il à BFMTV.

Très rapidement, les deux voisins discutent de la contre-offensive lancée par Kiev à la fin du mois d'août. "Je regarde les infos tous les jours. Je sais qu’ils ont repris les villages de Vysokopillya et Ivannika… C’est vrai ou pas? On ne sait pas!" dit Halyna. Ni elle, ni Petro, ni personne n'a d’informations précises sur les opérations militaires en cours...

Mais selon les deux ukrainiens, les Russes ont reculé: il y a encore quelques semaines, les obus tombaient plus près du village.

Même si la situation semble s'être calmée, Petro estime qu'il est encore trop tôt pour que tous les habitants reviennent vivre à Hannivka. "D'ici à Kherson il y a 170km.. s’ils repoussent les Russes là-bas.. ce sera plus facile pour les gens. Et ils reviendront", veut-il croire.

Article original publié sur BFMTV.com