Guerre en Ukraine: à Kiev, les électriciens se mobilisent face aux bombardements russes

Un électricien ukrainien  - BFMTV
Un électricien ukrainien - BFMTV

"Le président Poutine semble avoir décidé que s’il ne peut s’emparer de l’Ukraine par la force, il essaiera de la soumettre en la faisant geler." Lors d'une prise de parole ce vendredi, le secrétaire d'État américain Anthony Blinken a résumé ce qu'il semble être la nouvelle stratégie russe en Ukraine.

Ces dernières semaines, Moscou a multiplié les attaques contre les infrastructures énergétiques ukrainiennes, laissant des centaines de milliers de personnes sans possibilité de se chauffer alors que l'hiver commence à poindre. Dernier exemple en date fin octobre, lorsque des attaques massives ont provoqué d'importantes coupures à Kiev.

Interventions rapides

Face à cette situation, les employés des différentes compagnies électriques sont quotidiennement mobilisés. C'est le cas de Bogdan, qui au volant de son véhicule-diagnostic peut repérer où se situent les pannes et envoyer une équipe technique.

"À la suite de nos tests, nous obtenons un diagramme comme celui-ci. Le logiciel étudie le diagramme et nous dit où intervenir", explique-t-il à BFMTV. Avant la guerre, ces interventions étaient faites deux fois par an, elles le sont désormais plusieurs fois par mois.

Sur le terrain, les électriciens sont lucides quant à la stratégie employée par la Russie. "L’ennemi vise clairement les infrastructures électriques, on a beaucoup de destructions sur nos installations", confirme ainsi Andriy Toyunda, chef du centre de répartition et d’exploitation des réseaux électriques de Kiev.

"250.000 usagers de la région de Kiev ont été coupés du courant suite à cela, mis les employés ont réussi à rétablir le courant en une seule journée", se félicite-t-il.

Selon lui, les conditions d'intervention des électriciens restent extrêmement précaires, puisque les frappes russes peuvent intervenir à n'importe quel moment. "Ça change vraiment beaucoup car nous sommes contraints de travailler dans des conditions vraiment difficiles, et ce n’est pas toujours sécurisé", déplore-t-il.

À la date de ce 5 novembre, on estime que 450.000 foyers sont toujours privés d'électricité dans la région de Kiev. À l'échelle du pays, ce chiffre monte à 4,5 millions de personnes.

Article original publié sur BFMTV.com