Guerre en Ukraine : à Kherson, le bilan des frappes russes fait état de 15 morts

Des soldats ukrainiens devant un bâtiment détruit de l’aéroport international de Kherson, dans le village de Chornobaivka, le 20 novembre 2022 (Photo d’illustration).
BULENT KILIC / AFP Des soldats ukrainiens devant un bâtiment détruit de l’aéroport international de Kherson, dans le village de Chornobaivka, le 20 novembre 2022 (Photo d’illustration).

GUERRE EN UKRAINE - Au lendemain du neuvième mois de guerre, au moins quinze civils ont été tués ce vendredi 25 novembre dans une frappe de la Russie sur la ville de Kherson. Une ville stratégique récemment reprise par l’armée ukrainienne, après de longs mois d’occupation russe.

« Aujourd’hui, 15 habitants de la ville ont été tués et 35 blessés, dont un enfant », à la suite des frappes russes, a affirmé Galyna Lugova, responsable de l’administration militaire de la ville, sur les réseaux sociaux. Elle a également précisé que plusieurs « maisons privées et des immeubles de grande hauteur » avaient été endommagés lors de ces frappes.

Une attaque de plus venue du Kremlin, qui vient s’ajouter aux récentes salves de bombardements perpétrées par les forces russes mercredi contre des villes ukrainiennes, dont Kiev, privant ainsi de chauffage et d’électricité des millions de civils en Ukraine. Ces précédentes frappes avaient fait au moins 10 morts et 51 blessés.

Les hôpitaux évacués

Par ailleurs, les patients des hôpitaux de Kherson sont toujours en cours d’évacuation en raison de frappes russes « constantes » sur cette ville du sud de l’Ukraine, dont les forces de Moscou se sont retirées il y a maintenant deux semaines, a annoncé ce vendredi le gouverneur.

« En raison des bombardements russes constants, nous évacuons les patients des hôpitaux de Kherson », a donc indiqué sur Telegram Iaroslav Ianouchevitch, à la tête de l’administration militaire de Kherson.

En plus des hôpitaux, l’experte en sécurité et en désinformation Maria Avdeeva affirme sur Twitter ce vendredi qu’un certain nombre de civils fuient également la ville. « De plus en plus de personnes prennent la décision difficile d’évacuer. Kherson évacue également des patients hospitalisés en raison de l’intensification des bombardements et du manque d’eau et d’électricité », précise-t-elle depuis Kherson.

Ces nouvelles frappes, ciblée sur la ville de Kherson, confirme également la volonté de Vladimir Poutine d’« atteindre ses objectifs » en Ukraine, comme il l’a réaffirmé ce vendredi, lors d’une rencontre organisée à Moscou avec des mères de soldats et de mobilisés russes. « Nous devons atteindre nos objectifs, et nous allons les atteindre », a-t-il martelé lors de cette rencontre diffusée à la télévision publique.

À voir également sur Le HuffPost :

Lire aussi