"Guerre de la pêche" entre la France et le Royaume-Uni : un différend qui remonte au 17e siècle

·1 min de lecture

Le différend qui oppose le Royaume-Uni à la France au sujet des territoires de pêche s'est dernièrement intensifié. Le jeudi 28 octobre, les autorités françaises ont saisi un chalutier britannique. Londres a immédiatement réagi en convoquant l'ambassadrice de France. Cet épisode survient dans un contexte marqué par des tensions croissantes autour des licences de pêche, que les bateaux français doivent désormais, du fait du Brexit, obtenir pour avoir le droit de continuer de travailler dans les eaux britanniques. Face aux nombreux rejets de demandes de licences dont se plaignent les pêcheurs normands (notamment à Jersey), le gouvernement français a menacé de soumettre les entreprises de pêche britanniques à une bureaucratie harassante, voire d'interdire aux chalutiers anglais l'accès aux ports de l'Hexagone, et même de couper l'alimentation électrique des îles anglo-normandes.

De son côté, le gouvernement britannique a menacé de prendre des mesures de rétorsion et a mis des navires de la Royal Navy en état d'alerte, au cas où les pêcheurs français tenteraient de bloquer ces îles. Les discussions visant à résoudre le problème n'ont jusqu'ici pas permis d'aboutir à une solution définitive.

Les conflits relatifs à la pêche existent depuis longtemps

Ces événements font suite à des affrontements antérieurs lors des négociations sur le Brexit, mais ils s'inscrivent aussi dans une histoire plus longue. La comparaison la plus évidente pourrait être les "guerres de la morue" des années...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles