Guerre ou pas, les pèlerins juifs hassidiques se rendent en Ukraine cette année

Malgré les nombreux avertissements, 10 000 Israéliens sont attendus d'ici à la fin de semaine à Ouman, en Ukraine. Ces juifs hassidiques, une des branches ultraorthodoxes du judaïsme, participent à un pèlerinage annuel à l’occasion du nouvel an juif. Cette année, avec la guerre en Ukraine, Kiev les met en garde contre les dangers liés à l’invasion russe. Les autorités israéliennes les implorent d’annuler leur voyage. Mais peu importe, ils sont déterminés à se recueillir sur la tombe de leur célèbre rabbin, Nahman de Breslev, enterré sur place. RFI a rencontré un jeune ultraorthodoxe avant son départ.

Avec notre correspondant à Jérusalem, Sami Boukhelifa

Sur son téléphone, Moché Lifchitz montre l’itinéraire de son voyage. Avec la fermeture de l’espace aérien ukrainien, le jeune homme s’envole d’abord pour Londres, puis pour la Moldavie, avant de poursuivre son long périple par la route jusqu’à Ouman.

Pour rien au monde, il aurait raté ce pèlerinage.

J’y vais tous les ans depuis l’âge de six ans. Cela fait donc 24 ans que je me rends chaque année à Ouman. J’y suis même allé en 2020 durant la pandémie, alors que les frontières étaient fermées. C’était très dur, mais j’y suis allé quand même. Et avec l’aide de Dieu, j’y retourne demain.

Que ce soit le Covid ou la guerre, rien n’empêchera donc cet ultraorthodoxe, père de deux enfants, de se rendre en Ukraine. Il dit quitter une zone de conflit pour une autre.