"La guerre des mondes" et "Colony" : quand la Résistance inspire les séries TV de science-fiction

·1 min de lecture

Dans " La guerre des mondes " (Canal+) et " Colony " (Netflix), les Terriens combattent des envahisseurs intergalactiques. Curiosité : les scénaristes anglo-saxons y convoquent l’esprit des maquisards pour nourrir leurs scripts.

Battue il y a 80 ans les armes à la main, la France serait-elle en train de prendre sa revanche grâce au pouvoir de la plume ? Au lendemain du 8 mai, voilà que deux créations en appellent aux mânes de Jean Moulin et de Gaulle pour mettre la pâtée aux aliens. Étrange ironie, elles sont écrites par des Anglais et des Américains venus au monde bien après la fin de la guerre.La guerre des mondes : un peu mollassonPuisqu’il faut laisser les Anglais tirer les premiers, place à la mitraillette Howard Overman. Né en 1953, il est le prolifique auteur de succès tels que Code 9, Misfits ou Atlantis. Autant d’histoires traversées par le goût de la science-fiction et celui de la désobéissance à l’ordre établi, qu’il soit incarné par l’État américain ou une reine psychopathe. Dans le deuxième chapitre de La guerre des mondes actuellement diffusé sur Canal+, Howard laisse libre cours à ses lubies.Après qu’une attaque extraterrestre a frappé notre planète lors de la première saison, les survivants londoniens se retrouvent face des envahisseurs leur ressemblant étrangement, humains intergalactiques venus réparer les erreurs passées de leurs ancêtres terriens. En gros, ces agresseurs sont malades et nous sommes leurs médicaments. Lancée comme une adaptation...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Bob Dylan fête ses 80 ans : ses 5 chansons les plus marquantes

"Avertissement" dans la fiction : les "trigger warnings" ne sont ni bénéfiques, ni nocifs

Bioéthique : les "chimères homme-singe", ce n’est plus de la science-fiction…

Nordahl Lelandais condamné à 20 ans de réclusion pour le meurtre d'Arthur Noyer

Conflit israelo-palestinien : au moins 20 morts, dont neuf enfants