Publicité

Guerre Israël-Hamas : le Parti travailliste britannique désavoue un candidat

Un candidat du Parti travailliste britannique s'est vu retirer, lundi soir, son investiture à une élection partielle dans le nord-ouest de l'Angleterre, après avoir affirmé qu'Israël avait délibérément laissé le mouvement islamiste palestinien Hamas mener l'attaque du 7 octobre afin de justifier, par la suite, une intervention dans la bande de Gaza.

Un membre épinglé pour des propos controversés. Le chef du Parti travailliste britannique, Keir Starmer, a assuré, mardi 13 février, que le Labour avait "changé", après avoir retiré, la veille, son investiture à un candidat qui avait accusé Israël d'avoir volontairement laissé le Hamas mener son attaque meurtrière du 7 octobre.

L'affaire est embarrassante pour Keir Starmer. Donné favori dans les sondages pour devenir le prochain Premier ministre, il cherche à tourner la page des accusations visant Jeremy Corbyn, son prédécesseur à la tête de l'opposition, incriminé pour avoir laissé prospérer l'antisémitisme dans ses rangs.

Azhar Ali était le candidat du Labour pour l'élection partielle du 29 février à Rochdale, dans le nord-ouest de l'Angleterre, qui vise à remplacer le député Tony Lloyd, décédé le mois dernier.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Royaume-Uni : Keir Starmer remplace Jeremy Corbyn à la tête du Parti travailliste
Royaume-Uni : le Labour de Corbyn ou la chronique d'une débâcle annoncée
Antisémitisme : Jeremy Corbyn réintégré au sein du Parti travailliste britannique