Guerre Israël-Hamas: évacuations à Rafah et dans le nord de Gaza

Mise en garde de l'ONU : une « catastrophe humanitaire colossale » se profile dans la bande de Gaza. Israël ordonne depuis ce samedi matin de nouvelles évacuations de la population palestinienne à Rafah, mais aussi dans le nord de l'enclave, alors que l'armée s'apprête à étendre son offensive.

Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

Ils seraient 300 000 Gazaouis à avoir dès à présent trouvé refuge dans la zone humanitaire d'al-Mawasi, selon l’armée israélienne. Une procédure qui a pour but d'éloigner les habitants de la bande de Gaza des futures zones de combat conformément au droit international, selon les militaires.

Ce sont des quartiers supplémentaires de Rafah, la ville du sud de l'enclave palestinienne, où sont réfugiés plus d'un million de Gazaouis, qui sont depuis ce samedi matin visés par ces ordres d'évacuation.

Le porte-parole de l'armée israélienne a également demandé sur son compte X aux habitants de la région de Jabaliya et Beit Lahia, à l'extrémité nord de l'enclave, d'évacuer et de se rendre « immédiatement dans des abris à l'ouest de la ville de Gaza », indique le communiqué, qui prévient que les troupes israéliennes vont opérer « avec une grande force » dans la région.

Et aujourd'hui également, la branche armée du Hamas a publié une vidéo non datée, montrant pendant une dizaine de secondes un otage israélien, le visage visiblement tuméfié. Nadav Popplewell, 51 ans, a été capturé le 7 octobre dernier en compagnie de sa mère qui a pour sa part été libérée 49 jours plus tard.


Lire la suite sur RFI