Guerre Israël-Hamas : Emmanuel Macron « exhorte Israël à cesser » les bombardements sur les civils de Gaza

« De facto - aujourd'hui, des civils sont bombardés - de facto. Ces bébés, ces dames, ces personnes âgées sont bombardés et tués. Il n'y a donc aucune raison et aucune légitimité à cela. Nous exhortons donc Israël à arrêter », a affirmé Emmanuel Macron lors d’une interview à la BBC, ce vendredi 10 novembre, d’après les informations de BFMTV. Et de lancer : « Tous les civils n’ont rien à voir avec les terroristes. »

La France « condamne clairement » les actions « terroristes » du Hamas, a-t-il rappelé au micro de la chaîne britannique. « Nous partageons la douleur [d’Israël]. Et nous partageons leur volonté de se débarrasser du terrorisme. » Le président de la République a insisté sur la différence entre les attaques terroristes du Hamas en Israël, qui ont eu lieu le 7 octobre dernier, et les civils palestiniens bloqués à Gaza. Selon lui, « il n'y a pas d'autre solution qu'une pause humanitaire d'abord, en passant par un cessez-le-feu, qui permettra de protéger... tous les civils n'ayant rien à voir avec les terroristes ».

Lors d’une conférence humanitaire organisée le 9 novembre dernier, le chef de l’État avait déjà appelé à un cessez-le-feu. Emmanuel Macron espère ainsi faciliter l’arrivée de l’aide humanitaire dans la bande de Gaza. Ce mercredi, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou avait exclu tout cessez-le-feu sans la libération des otages détenus par le Hamas.


Lire la suite sur LeJDD