Publicité

L'armée israélienne dit avoir éliminé un chef du Hezbollah dans une frappe au Liban

L’armée israélienne s’attaque au Hezbollah. Dimanche, Tsahal a affirmé avoir « éliminé » Ismaïl al-Zein, un chef du mouvement libanais dans une frappe dans le sud du Liban, relaie Le Parisien. Cette élimination intervient deux jours après que Tsahal a tué un autre responsable du groupe armé qui soutient le Hamas dans sa guerre contre Israël, dans la bande de Gaza. « Un avion de l'armée de l'air a frappé un véhicule dans la région de Kounine au Liban, dans lequel se trouvait Ismaïl al-Zein », a indiqué l’armée israélienne dans un communiqué.

À lire aussi Gaza : Israël annonce avoir éliminé le numéro 2 de la branche armée du Hamas

L’un des responsables du Hezbollah, présenté comme le « commandant d’une unité responsable de dizaines d’attaques » contre Israël aurait été tué par un drone. « Un drone israélien a visé une voiture dans le village de Kounine, tuant une personne qui se trouvait à bord » sans préciser l’identité de la victime, a précisé une source militaire libanaise, relayée par france info. Le Hezbollah pro-iranien vise des positions militaires israéliennes proches de la frontière. L’armée de l’État hébreu riposte par des bombardements, ciblant les responsables du mouvement armé libanais.

Au moins 348 personnes tuées au Liban

Vendredi, l'armée israélienne a annoncé avoir tué « Ali Abdel Hassan Naïm, le commandant adjoint de l'unité des roquettes et des missiles du Hezbollah », dans une frappe à Bazouriyé dans le sud du Liban. Le groupe armé a confirmé ...


Lire la suite sur LeJDD