Publicité

Guerre Israël-Hamas : en Allemagne, la difficile critique d'Israël

© Fabrizio Bensch, Reuters

La responsabilité de l'Allemagne dans la Shoah explique l’alignement de Berlin sur Israël et dissuade l'expression d'une solidarité envers les Palestiniens, que les autorités accusent d’être à l’origine d'une montée de l'antisémitisme dans le pays. Cependant, les critiques affirment que l'État ne répond pas aux attentes des Allemands juifs opposés à la politique de Benjamin Netanyahu et entrave la liberté d'expression des immigrés.

"Quiconque veut instrumentaliser la Shoah pour justifier davantage de violence a renoncé à sa propre humanité." Avec cette phrase, l'écrivaine Deborah Feldman met le doigt sur un sujet particulièrement sensible outre-Rhin : la relation spéciale et indéfectible qu’entretient l’Allemagne avec Israël et ses conséquences pour les Allemands juifs et les Allemands musulmans qui se montrent critiques du gouvernement israélien de Benjamin Netanyahu et qui appellent à la fin de la guerre à Gaza.

Lors de son passage à la télévision publique allemande, Deborah Feldman a mis les pieds dans le plat. Autrice d’une autobiographie à succès qui a servi de base à la mini-série Netflix "Unorthodox", dans laquelle elle raconte comment elle a échappé à sa communauté juive ultra-orthodoxe de New York, la secte hassidique Satmar, elle a depuis déménagé à Berlin et a été naturalisée allemande en 2017.


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Benjamin Netanyahu estime que l'accord sur les otages est "la bonne décision"
La présidente de la Croix-Rouge rencontre le chef du Hamas au Qatar
Enfants de la guerre Israël-Hamas : "Un drame est en train de se dérouler devant nos yeux"