Guerre des gangs à Marseille : « Tout le monde a peur dans les quartiers »

·1 min de lecture
Selon une cartographie réalisée par « La Provence », Marseille compterait 156 points de revente de drogue. (Photo d'illustration)
Selon une cartographie réalisée par « La Provence », Marseille compterait 156 points de revente de drogue. (Photo d'illustration)

Un spectre hante Marseille : un État qui ne serait que spectateur de la guerre des gangs. Jeudi peu avant minuit, à Septème-les-Vallons, en bordure du 15e arrondissement, une jeune fille de 17 ans a perdu la vie, victime présumée collatérale d?une tentative d?assassinat sur un individu connu pour infraction à la législation sur les stupéfiants. C?était le sixième décès par balle en 15 jours.

Hier, vendredi dans le 11e arrondissement, vers 17 heures, le jeune Woissim M., défavorablement connu de la police et qui venait d?avoir 18 ans, un mois plus tôt, a succombé à des tirs d?armes à feu, malgré la tentative des marins-pompiers de le ramener à la vie. Trois autres personnes issues de la communauté des gens du voyage, sédentarisés ? Raimond J., 48 ans ; Kelly D., 26 ans et Anaïs U., 15 ans ? étaient retrouvées à ses côtés, blessées à coups de couteau. Ce dernier conflit n?aurait que peu à voir avec cette guerre des gangs, mais le sang continue de couler à Marseille et « la situation est extrêmement grave », commente Samia Ghali, adjointe à l?Égalité des territoires à la Mairie de Marseille.

À LIRE AUSSIÀ Marseille, le dur quotidien de la première police municipale de France

Assassinat au stade de foot

Depuis l?assassinat de Younès L., 32 ans, tué de quatre balles dans la tête à l?issue d?un match de foot, le 25 juin, vers 20 h 30, dans le cadre d?un tournoi intercités, la rivalité entre le clan Ahamada, dit « clan des Blacks », du nom d?une famille originaire de [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles