Une «guerre des drapeaux» entre Israéliens et Palestiniens

Depuis plusieurs jours, une « guerre des drapeaux » se joue entre Israéliens et Palestiniens. À Jérusalem-Est, la police israélienne n’hésite pas à arrêter les personnes arborant un drapeau palestinien, donnant parfois lieu à des violences. Même dans certaines villes de Cisjordanie, les drapeaux palestiniens ne sont pas les bienvenus, comme à Huwara, artère palestinienne au bord de la route, en zone C, qui dessert à la fois Naplouse et les colonies alentours.

Avec notre correspondante en Cisjordanie, Alice Froussard

Des soldats presque à chaque coin de rue, des inscriptions en arabe et en hébreu sur les magasins et un seul sujet dont nous parlent les habitants : « les colons israéliens qui retirent les drapeaux palestiniens ».

Ce commerçant palestinien, qui vend des shawarmas sur l’un des rond-points de la ville, est offusqué : « Ce drapeau palestinien, il est au-dessus de nos têtes, des personnes sont mortes pour essayer de le préserver ! Et alors qu’on est dans nos magasins, chez nous, les colons arrivent avec des bâtons ou des couteaux pour nous insulter et retirer notre drapeau. »

« Nous résisterons, jusqu’à ce que le drapeau soit hissé partout en Palestine »

Sur les réseaux sociaux, quasi quotidiennement ces derniers jours, des vidéos ont été postées avec des images de cette ville. Des drapeaux retirés des lampadaires, des magasins, des poteaux électriques par des colons, protégés par l’armée. Il y a parfois des jets de pierres, des altercations des Palestiniens avec les soldats, des colons armés, arborant leur drapeau israélien.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles