Guerre d'Algérie : Gérard Depardieu, Jean-Pierre Darroussin et Catherine Frot à l'affiche du film "Des hommes"

·1 min de lecture

La réconciliation des mémoires franco-algériennes n’est pas chose facile. L’historien Benjamin Stora avait rendu un rapport sur la mémoire de la colonisation et de la guerre d’Algérie, en janvier 2020. Il y recommandait, par exemple, de faire entrer Gisèle Halimi au Panthéon, comme « figure d'opposition à la guerre d’Algérie ». Cette préconisation n’a pas plu à certains et France Inter avait affirmé qu’il y avait de fortes chances que le président de la République, Emmanuel Macron, ne renonce à ce projet en raison de l’engagement de l’avocate pendant la guerre d’Algérie. Lucas Belvaux concentre son regard sur un autre prisme de cette guerre qui a duré officiellement de 1954 à 1962 et qui a officieusement débuté en 1945.

À lire également

Eric Zemmour fustige : "les Arabes sont les plus grands colonisateurs de l’Algérie"

Du service militaire à la guerre

Le film de Belvaux est une adaptation du roman de Laurent Mauvignier intitulé Des hommes. Il y est question de ces jeunes appelés français lors de la guerre d’Algérie qui pensaient qu’ils allaient « simplement » effectuer leur service militaire. Lucas Belvaux raconte « Ils étaient appelés pour faire leur service militaire, mais en réalité ils étaient envoyés... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi