Guerre d’Algérie : inauguration à Alger de la stèle de Maurice Audin

Pierre Audin, le fils de Maurice Audin, jeune mathématicien communiste  assiste à l'inauguration d'un buste à l'effigie de son père sur la place qui porte son nom au cœur de la capitale et qui fut l'épicentre du hirak, le mouvement de contestation prodémocratie qui a contraint à la démission l'ex-président Abdelaziz Bouteflika.
Pierre Audin, le fils de Maurice Audin, jeune mathématicien communiste assiste à l'inauguration d'un buste à l'effigie de son père sur la place qui porte son nom au cœur de la capitale et qui fut l'épicentre du hirak, le mouvement de contestation prodémocratie qui a contraint à la démission l'ex-président Abdelaziz Bouteflika.

C'est sous un soleil de plomb et aux chants patriotiques des militantes féministes et de gauche que Pierre Audin a inauguré la stèle dédiée à son père, le militant communiste Maurice Audin, à Alger-centre, sur la place qui porte le nom de ce disparu de la « bataille d'Alger ».

Emmanuel Macron avait reconnu en septembre 2018 la responsabilité de l'Etat français dans la disparition de l'assistant de mathématiques à la faculté d'Alger et membre du Parti communiste algérien. © Adlène MeddiPlusieurs dizaines de personnes, dont des jeunes, ont assisté ce 5 juin, émues, à la brève cérémonie, à laquelle ont pris part des officiels au nom du gouvernement algérien. « Que se passe-t-il ? » demande un passant intrigué par le rassemblement dans une capitale qui n'a plus renoué avec les mouvements de foule depuis la fin du hirak. « Tu ne connais pas Audin, ce Français mort pour que vive l'Algérie ? » lui rétorque une militante de gauche, qui venait d'entonner L'Internationale , poing levé, avec ses camarades, en français et en arabe. « Je suis très ému, témoigne Ali, retraité de la Poste qui a attendu sur la place depuis le matin. Il faut rendre justice à tous ceux qui sont tombés au champ d'honneur. » Ali lève les mains en l'air en récitant un verset du Coran sur les martyrs, « ceux qui demeurent vivants chez Dieu ».

À LIRE AUSSI60 ans après, la France commémore la fin de la guerre d'Algérie

« Actes de tortures »

« Il est très important de faire ce genre de geste, c'est [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles