"Nous sommes en guerre contre les terroristes, pas contre l'islam", déclare le sénateur Philippe Bas

franceinfo
·1 min de lecture

"Nous sommes en guerre, parce qu'on nous fait la guerre", avait déclaré l'ancien Premier ministre Manuel Valls après l'attentat à la basilique à Nice."Il faut faire attention au choix des mots. Nous sommes en guerre contre les terroristes. Nous ne sommes pas en guerre contre l'islam", a déclaré le sénateur Les Républicains Philippe Bas, sur franceinfo dimanche 1er novembre.

"Il y a aussi la nécessité que nous réussissions à coexister malgré nos antagonismes, a poursuivi l'ancien ministre. Cela suppose la plus extrême fermeté et que nos démocraties ne soient pas faibles, qu'elles soient au contraire fortes contre le terrorisme."

La laïcité "n'est pas faite contre les religions"

"Cela suppose aussi que nous sachions appliquer nos propres principes", a insisté Philippe Bas qui fait référence au principe de laïcité, "qui n'est pas fait contre les religions" mais "est faite pour permettre leur coexistence".

Il faut réussir à ne pas jeter de l'huile sur le feu tout en faisant la guerre aux terroristes de la manière la plus ferme possible.

Philippe Bas, sénateur LR

à franceinfo

La France doit "traiter des problèmes de coexistence entre des personnes qui sont mues par des convictions très fortes et qui sont antagoniques. Il ne faut pas que ces antagonismes débouchent sur la violence. C'est la recette française. Nous avons inventé la laïcité exprès pour (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi