Guerre au Soudan: le Trésor américain sanctionne deux cadres des Forces de soutien rapide

Les États-Unis ont annoncé le 15 mai 2024 imposer des sanctions contre deux commandants des forces paramilitaires au Soudan et ont assuré faire pression pour empêcher ces forces de lancer une offensive à el-Fasher au Darfour.

Avec notre correspondante à Nairobi, Gaëlle Laleix

Avec la guerre au Soudan, les États-Unis sanctionnent deux commandants des Forces de soutien rapide (FSR), les paramilitaires du général Hemedti qui affrontent l’armée du général al-Burhan.

Le Trésor américain l’a annoncé le 15 mai 2024 par communiqué. Ces sanctions comprennent le gel d’avoirs américains et l’interdiction de transactions. Des sanctions qui concernent Ali Yagoub Gibril et Osman Mohamed Amid Mohamed. Deux cadres des FSR que les autorités américaines considèrent comme responsables des violences perpétrées en ce moment, durant le siège d’el-Fasher, capitale du Darfour du Nord.

« Ces commandants se sont employés à ouvrir de nouveaux fronts »

Ali Yagoub Gibril est présenté par le Trésor comme le commandant des FSR dans la région du Darfour. C’est lui qui dirige l’offensive en cours. Quant à Osman Mohamed Amid Mohamed, le Trésor estime qu’il est la tête pensante des opérations sur place.

« Alors que les Soudanais demandent la fin de ce conflit, ces commandants se sont employés à ouvrir de nouveaux fronts », déclare Brian Nelson, Sous-secrétaire au Trésor en charge du terrorisme. Il prévient : les États-Unis poursuivront leur politique de sanctions à l’encontre de tous les belligérants, pour soutenir le processus de paix.


Lire la suite sur RFI