Publicité

Guerre au Soudan: un pipeline hors service fait craindre un assèchement des revenus du pétrole

La guerre au Soudan, qui dure maintenant depuis onze mois, a des conséquences économiques importantes pour le pays, mais également pour la région. Un oléoduc stratégique pour l’exportation de pétrole est à l’arrêt depuis plus d'un mois. Endommagé début février, ce pipeline situé au sud de la capitale Khartoum n’a pas pu être réparé et bloque une partie des exportations.

La rupture du pipeline s’est produite début février. La cause: l’arrêt d’une station de pompage, faute de carburant.

L’incident a eu lieu à environ 100 km au sud de la capitale Khartoum, dans une zone contrôlée par les Forces de soutien rapide. Et les combats entre les paramilitaires et avec l’armée ont fortement entraver les réparations.

Il s’agit d’un de deux oléoducs qui transportent le pétrole brut du Soudan du Sud via le Soudan jusqu’à la ville portuaire de Port-Soudan d’où il est exporté pour le compte de sociétés chinoises et malaisiennes.

Le manque à gagner est important. Juba produit environ 150 000 barrils par jour. Il s'agit de la principale source de revenu du gouvernement. Le Soudan, lui, perçoit un pourcentage sur le le transit.

Les experts dans la région s’inquiètent, notamment pour la stabilité du Soudan du Sud. Sans l’argent du pétrole, Juba va rapidement ne plus pouvoir payer ses forces de sécurité ce qui risquerait de provoquer des troubles dans le pays.


Lire la suite sur RFI