Publicité

Guerre à Gaza: ce que risquent les Franco-Israéliens auteurs d'exactions

Les combats continuent de faire rage dans la bande de Gaza où plus de 32 000 palestiniens ont été tués en cinq mois. La Cisjordanie occupée est en ébullition et les tensions et les heurts sont quotidiens à la frontière libano-israélienne. L’armée israélienne est sur tous les fronts. Dans ses rangs, de nombreux Français et binationaux qui ont choisi délibérément de partir au combat.

« T'as vu son dos. Ils l'ont torturé. Il s'est pissé dessus. Fils de pute. Fils de putain... » Depuis lundi 18 mars, une vidéo est devenue virale sur les réseaux sociaux : celle, visiblement réelle selon la cellule de vérification de RFI, d'un soldat de l'armée israélienne parlant un français fluide, sans accent, qui filme avec son téléphone un détenu palestinien de Gaza sorti à moitié nu et ligoté d'un pick-up, en commentant la scène dans des termes injurieux.

Israël compte 9,5 millions d’habitants. Parmi eux, 170 000 militaires et quelque 365 000 réservistes. Comparativement, la France et ses 68 millions d’habitants compte 200 000 militaires et 43 000 réservistes. Par ailleurs, le service militaire en Israël est obligatoire, il est de trois ans pour les hommes et de deux ans pour les femmes (sauf pour les ultra-orthodoxes).


Lire la suite sur RFI