Guerre à Gaza: plusieurs morts après une nouvelle frappe sur un hôpital

C’est une équipe de l’OMS en mission humanitaire dans l’hôpital qui a rapporté cette frappe. Selon le directeur de l’organisation, quatre personnes sont mortes et 17 sont blessées.

« Une équipe de l'OMS était en mission humanitaire à l'hôpital Al-Aqsa à Gaza lorsqu'un campement à l'intérieur de l'enceinte de l'hôpital a été touché aujourd'hui par une frappe aérienne israélienne. Quatre personnes ont été tuées et 17 blessées », a écrit Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur de l’Organisation mondiale de la Santé. Il a aussi précisé que le personnel de son organisation était sain et sauf.

Toujours selon lui, le personnel de l’OMS était à l’hôpital al-Aqsa pour évaluer les besoins et collecter les incubateurs à envoyer au nord de Gaza. Selon l'OMS, il ne reste que 10 hôpitaux dans le territoire palestinien à fonctionner « à minima » contre 36 avant le début de la guerre.

De son côté, l’armée israélienne a affirmé qu'un avion de l'armée de l'air « a frappé un centre de commandement opérationnel du Jihad islamique et des terroristes positionnés dans la cour de l'hôpital al-Aqsa dans la région de Deir al Balah ». « Suite à cette frappe précise, le bâtiment de l'hôpital Al-Aqsa n'a pas été endommagé et sa fonction n'a pas été affectée », a ajouté l’armée.

De violents combats se déroulent également au sol depuis des semaines, parfois dans ou autour des hôpitaux de Gaza, qui outre donner des soins servent aussi d'abri à des milliers de gazaouis, qui ont perdu leur habitation ou fuient les combats.


Lire la suite sur RFI