Publicité

Guerre à Gaza: des étudiants en grève de la faim contre leur université à Montréal

À Montréal, au Québec, un groupe d’étudiants de l’université anglophone McGill ont entamé une grève de la faim le 19 février. Après une série de manifestations et d’occupations de locaux, ils ont choisi ce moyen pour dénoncer les investissements financiers de cette institution dans des entreprises du secteur de la défense liées au combat qu’Israël mène à Gaza.

Avec notre correspondante à Québec, Pascale Guéricolas

Certains étudiants de l’Université McGill à Montréal n’ont avalé aucune nourriture solide depuis 34 jours. D’autres observent un jeûne pendant trois à cinq jours sous la supervision d’étudiants en soins infirmiers ou en médecine. Cette grève de la faim poursuit plusieurs buts.

D’une part, les étudiants refusent que leurs droits d’inscription contribuent à fournir à Israël des armes et de l’équipement pour combattre dans la bande de Gaza. Cette université a investi en effet 13 millions d’euros dans des entreprises comme Lokheed Martin, qui vend des avions de combat aux Israéliens, ou encore dans l’entreprise française de la défense Safran. Ils demandent donc un désinvestissement dans ce secteur.

À lire aussiAntonio Guterres à Rafah: «Faire taire les armes» dans la bande de Gaza


Lire la suite sur RFI