Guedj répond à Montchalin qui accuse la NUPES de complaisance avec l'antisémitisme

"Honte à vous": Guedj répond à Montchalin qui accuse la NUPES de complaisance avec l'antisémitisme (Photo: via Associated Press)

POLITIQUE - Pour une Essonne républicaine. Voilà l’argument principal d’Amélie de Montchalin depuis les résultats du premier tour des élections législatives pour convaincre les électeurs de sa circonscription de renverser la vapeur. Et pour cause, la ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires est en ballottage défavorable face à Jérôme Guedj, le candidat de la NUPES. Il est arrivé sept points devant elle dimanche soir.

Alors dans ce contexte tous les coups semblent désormais permis. A l’unisson d’une Macronie incapable de formuler un barrage républicain clair face à l’extrême droite, Amélie de Montchalin tape (fort) sur l’alliance des partis de gauche. Trop fort?

Invitée de Cnews ce lundi 13 juin au matin, la ministre a présenté les enjeux de ce scrutin de manière assez binaire. Pour elle, il faut “faire barrage” aux candidats mélenchonistes qui “veulent l’anarchie” et promettent aux Français “le désordre”, “la soumission à la Russie” ou encore la soumission à “des idées antisémites”.

″Quand vous voyez que certains étaient au Parti socialiste, responsables des enjeux de laïcité, des valeurs républicaines, aujourd’hui sont estampillés NUPES”, a-t-elle ajouté, en brossant le portrait de son adversaire direct, Jérome Guedj, mais sans le nommer.

Outre les attaques caricaturales, mais habituelles, contre les troupes de cette Nouvelle Union, Amélie de Montchalin, avec cette tirade, semble s’en prendre à la complaisance de la NUPES, vis-à-vis de l’antisémitisme. Tout en ciblant ceux qui ne sont pas gênés d’appartenir à la même famille politique que Danielle Simonnet et Danièle Obono, les deux responsables insoumises qui ont accueilli le britannique Jérémy Corbyn avant le premier tour.

L’entourage de la ministre a tenu à faire savoir au HuffPost, après la publication de cet article, qu’Amélie de Montchalin ne visait pas, ici, Jérôme Guedj, mais bien l’Union de la gauche. “Il y a une certaine fébrilité de sa part. Il prend nommément une attaque qui était adressée à son parti”, nous dit-on, quant aux accusations en “complaisance”.

“Quel avilissement, quelle panique”

Il n’empêche, Jérôme Guedj a effectivement répondu. “Honte à vous madame de Montchalin”, écrit ainsi le candidat de la NUPES, ancien député socialiste, républicain convaincu, ce lundi dans l’après-midi, sur les réseaux sociaux en regrettant les “insultes” de son adversaire.  “Quel avilissement, quelle panique, quel mépris pour le débat républicain”, enchaîne celui qui a créée, en 2014, le prix “Ilan Halimi contre l’antisémitisme”, en mémoire de ce jeune homme tué parce que juif et retrouvé agonisant en 2006.

Et le candidat essonnien n’est pas le seul à réagir à la diatribe de la ministre. “LREM ouvre la boîte de Pandore, après avoir fait monter de 10 points l’extrême droite sous ce mandat”, fustige ainsi l’écolo Sandrine Rousseau sur les réseaux sociaux contre ces “lâches qui capitulent sur les valeurs républicaines.”

Dans le même esprit, pour le sénateur socialiste Bernard Jomier, “qualifier ainsi Jérôme Guedj, ancien président PS du conseil départemental de l’Essonne, illustre l’outrance et la perte de sang-froid de la mouvance présidentielle.” Une expression reprise également par le sénateur socialiste Rémi Féraud.

Inquiétude ou non, force est de constater qu’Amélie de Montchalin est en -grande- difficulté dans sa circonscription. Son poste au gouvernement est menacé, d’après la règle tacite selon laquelle un responsable ministériel doit renoncer à son portefeuille en cas de défaite électorale. Gageons, au passage, que ce genre de polémique n’est pas de nature à combler un retard.

À voir également sur Le HuffPost: Face à la NUPES, le péril rouge agité par la Macronie vire à l’écarlate

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles