Guadeloupe : « On veut faire de ces dossiers des exemples »... Au tribunal de Pointe-à-Pitre, les comparutions immédiates au lendemain des violences

·1 min de lecture

JUSTICE - « 20 Minutes » a assisté lundi aux comparutions immédiates au tribunal correctionnel de Pointe-à-Pitre qui jugeait 19 prévenus, mis en cause dans les exactions du week-end passé

Au tribunal correctionnel de Pointe-à-Pitre (Guadeloupe),

Sur la route qui mène au tribunal de Pointe-à-Pitre ce lundi matin, les carcasses de véhicules brûlés, les vitres des magasins brisées témoignent encore d’une énième nuit très agitée, en Guadeloupe. Pour accéder au palais de justice, fermé à double tour, il faut montrer patte blanche, C’est ici que deux audiences de comparutions immédiates ont la lourde mission de juger 19 prévenus, mis en cause dans les exactions du week-end passé.

Recel de vol de baskets, bouteilles de rhum et piments… Les dossiers du jour se suivent et se ressemblent. La plupart concernent des vols d’opportunité, comme ceux de Nadine et Larry, tous deux arrêtés au même endroit : devant le supermarché Super U, de Pointe-à-Pitre, à quelques kilomètres de l’enceinte judiciaire.

Résidents du quartier, ils pillent, juste après le braquage

Dans le box, Nadine est mise en cause pour « tentative de vol ». C’est une jeune Saint-Martinoise de 22 ans, animatrice périscolaire pour les jeunes enfants qui gagne 460 euros par mois. Elle est inconnue des services de justice. Celle qui vit en colocation dans un des quartiers les plus chauds de l’agglomération, ne souhaite pas s’exprimer, mais reste(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Coronavirus en Martinique : Blocages et manifestation à Fort de France
Guadeloupe : Une soignante du CHU visée par un fusil à pompe, selon la direction
Guadeloupe : Réunion de crise, envoi du Raid… L’exécutif contraint de répondre à la colère sociale

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles