Guadeloupe : Emmanuel Macron appelle au calme et dénonce des « manipulations »

·1 min de lecture

VIOLENCES URBAINES - La Guadeloupe connaît depuis quelques jours de violents heurts autour du mouvement antivaccin

Face à « une situation très explosive » en Guadeloupe, en proie à des violences urbaines, Emmanuel Macron a assuré de la « solidarité » de la nation, ce lundi, et a demandé à « ne rien céder au mensonge et à la manipulation ».

Le chef de l’Etat a assuré, en marge d’une visite à Amiens (Somme), qu’il y avait en Guadeloupe « une adhésion croissante à la vaccination », malgré l’opposition d’une « toute petite minorité », « très active ».

Le gouvernement « mobilisé »

« On ne peut pas utiliser la santé des Françaises et des Français pour mener des combats politiques » et « il faut que l’ordre public soit maintenu », a-t-il soutenu, alors que l’île antillaise est secouée par un mouvement ayant pour origine la contestation de l’obligation vaccinale des soignants, qui a dégénéré en crise sociale émaillée de nombreuses violences.

« Il y a une situation qui est très explosive, qui est liée à un contexte très local, à des tensions qu’on connaît et qui sont historiques et aussi à certains intérêts qui cherchent un peu à utiliser ce contexte et l’anxiété », a estimé le président de la République. « Le gouvernement est mobilisé », a-t-il assuré, précisant que les ministres des Outre-mer, Sébastien Lecornu, et de l’Intérieur, Gérald Darmanin, « ont(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Guadeloupe : Gérald Darmanin annonce l'envoi d'une cinquantaine d'agents du GIGN et du Raid sur l'île
Coronavirus en Guadeloupe : Une cellule de crise interministérielle samedi à 18 heures présidée par Darmanin et Lecornu
Guadeloupe : Nouvelle nuit de tensions qui débouche sur 37 nouvelles interpellations

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles