Guadeloupe: Emmanuel Macron évoque une «situation très explosive»

·2 min de lecture

Interrogé à Amiens (Picardie), le président de la République Emmanuel Macron a exprimé «la solidarité de la nation» face à une «situation très explosive».

En déplacement à Amiens, le président de la République Emmanuel Macron s'est exprimé sur la situation «très explosive» en Guadeloupe. Il a exprimé «la solidarité de la nation» et a appelé à «ne rien céder au mensonge et à la manipulation».

Vidéo: la Guadeloupe sous couvre-feu

Le chef de l'Etat a aussi assuré qu'il y avait en Guadeloupe "une adhésion croissante à la vaccination", malgré l'opposition d'une "toute petite minorité". "On ne peut pas utiliser la santé des Françaises et des Français pour mener des combats politiques" et "il faut que "l'ordre public soit maintenu", a-t-il déclaré, alors que l'île antillaise est secouée par un mouvement ayant pour origine la contestation de l'obligation vaccinale des soignants, qui a dégénéré en crise sociale émaillée de nombreuses violences.

Le démantèlement des barrages bloquants a commencé dimanche en Guadeloupe où sont arrivés les renforts de forces de l'ordre partis de la métropole, mais les violences se poursuivaient contraignant le rectorat à suspendre lundi l'accueil des élèves dans les écoles, collèges et lycées.

"Une première partie de nettoyage" a pu avoir lieu dimanche "et ça va se poursuivre demain", a indiqué à l’AFP Eric Dethelot, cadre d’astreinte de Route de Guadeloupe

"Grâce aux forces de l’ordre présentes et aux réquisitions de la préfecture, nous avons pu dégager les axes avec des moyens plus importants comme des camions grappins, des camions bennes avec plus de tonnage", a expliqué M. Dethelot. "Le tout était aussi de pouvoir stocker quelque part ce qu’on ramassait, pour(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles