Guadeloupe : couvre-feu, nouvelle nuit de violences anti-pass, les forces de l'ordre visées par des tirs

·2 min de lecture

"La nuit a été très agitée" a confié une source policière à l’AFP, faisant état de "tirs à balles réelles sur un véhicule de police" au Gosier et "sur des gendarmes mobiles" à Pointe-à-Pitre, malgré le couvre-feu imposé face à la dégradation de la mobilisation anti-pass sanitaire.

Les blocages ont repris samedi matin en Guadeloupe, après une nouvelle nuit de pillages et d'incendies lors de laquelle des policiers et gendarmes ont été visés par des tirs, malgré le couvre-feu imposé face à la dégradation de la mobilisation anti-pass sanitaire. Des pharmacies et des commerces de téléphonies ont notamment été visés pendant la nuit, qui s'est soldée par 29 interpellations selon le ministère de l'Intérieur.

Vidéo: la Guadeloupe sous couvre-feu

"La nuit a été très agitée" a confié une source policière à l’AFP, faisant état de "tirs à balles réelles sur un véhicule de police" au Gosier et "sur des gendarmes mobiles" à Pointe-à-Pitre. Au total, les forces de l’ordre déplorent, selon la même source, "l’usage d’armes à feu sur les forces de l’ordre sur 4 secteurs différents". "Un effectif a reçu une pierre au visage" et a été légèrement blessé, selon la même source. Plusieurs véhicules ont été dégradés.

"

Des gendarmes sortant de la brigade ont été menacés par des jets de projectiles enflammés

"

Routes bloquées, immeubles et véhicules incendiés, écoles fermées : l'Etat avait riposté vendredi soir à la dégradation de la situation en instaurant un couvre-feu nocturne. Le préfet de l'île, Alexandre Rochatte, a annoncé le couvre-feu immédiat, jusqu'au 23 novembre (de 18H00 à 05H00) "compte tenu des mouvements sociaux en cours dans le département et des actes de vandalisme", ont annoncé ses services. Le gouvernement a décidé vendredi d'envoyer "dans les prochains jours" 200 policiers et gendarmes pour renforcer les forces de l'ordre.

Une centaine de policiers et 80 gendarmes étaient sur le terrain cette nuit dans l'île. Les policiers ont notamment fait face à une tentative d’intrusion à la résidence universitaire(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles