Guadeloupe : cinq hommes poursuivis pour "proxénétisme aggravé"

·2 min de lecture

Cinq hommes ont été interpellés cette semaine en Guadeloupe : ils ont été présentés vendredi devant le tribunal correctionnel de Pointe-à-Pitre pour "proxénétisme aggravé". L'opération de police a mobilisé 80 fonctionnaires tous services confondus, y compris la police aux frontières.

Les cinq hommes, interpellés cette semaine en Guadeloupe, pour "proxénétisme aggravé" ont été présentés vendredi devant le tribunal correctionnel de Pointe-à-Pitre, a-t-on appris samedi auprès du parquet, confirmant une information de médias locaux. Les prévenus ayant demandé un délai pour préparer leur défense, leur procès en comparution immédiate a été renvoyé au 15 décembre et trois d'entre eux restent en détention, a indiqué à l'AFP Patrick Desjardins, procureur de la République de Pointe-à-Pitre.

Une enquête au long cours

"Ils mettaient à disposition des prostituées des appartements, des bars et l'un d'entre eux faisait même payer à certains des droits de passage sur son terrain", a expliqué M. Desjardins, qui a salué les résultats d'"une enquête au long cours des services de police judiciaire (...) dans un quartier réputé pour abriter de nombreuses prostituées, à savoir Grand-Baie au Gosier".

L'opération de police a mobilisé 80 fonctionnaires tous services confondus y compris la police aux frontières, a-t-il précisé.

Des hommes âgés de 33 à 78 ans

Les cinq hommes interpellés sont âgés de 33 à 78 ans, a indiqué le directeur de la DZPJ (Direction Zonale de la Police Judiciaire) Laurent Chavanne, qui a précisé que l'opération avait permis la saisie de "160.000 euros, deux armes de poing, près de 200 munitions de différents calibres, des bijoux, ainsi que 80 pieds d'herbe".

Selon le procureur, 90% des prostituées sur la voie publique en Guadeloupe sont originaires de Républiqu...

Retrouvez cet article sur Europe1

VIDÉO - Harry Roselmack : "Aujourd’hui, il y aurait entre 7000 et 10 000 mineurs qui se prostitueraient en France. Aucun parent ne se dit que ses enfants peuvent être concernés par ça. C’est inimaginable" :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles