En Guadeloupe, une ado bientôt jugée pour l'assassinat de sa mère

·2 min de lecture

Son père a la conviction que ce drame est un accident, la justice parle d'un "passage à l'acte mystérieux" et "incompréhensible".

C'est le mystère de la voiture noire qui va être jugé par le tribunal des enfants de Pointe-à-Pitre en Guadeloupe à partir du 13 octobre. Jade, aujourd'hui âgée de 16 ans et demi, est poursuivie pour assassinat. Elle est accusée d'avoir tué sa mère avec préméditation le 6 juillet 2020 sur le parking du plus grand centre commercial de Grande-Terre. Pour ses avocats Bertrand Burman et Jenny Morvan comme pour son père, Yannick, cette mort ne peut qu'être un accident dramatique. L'affaire est rarissime et troublante. "Jade est notre fille unique, raconte son père. Elle nous aimait et nous l'aimions. Elle entretenait même plutôt une relation fusionnelle avec nous. Nous n'avions aucun problème avec elle. Notre fille était équilibrée, bien dans sa tête, travaillait bien à école, était obéissante comme peut l'être une ado. Evidemment, elle n'avait eu aucun problème judiciaire ou même de discipline à l'école. Nous étions très complices, et notre famille était heureuse."

L'ado a un secret qu'elle partage avec sa mère : elle a un petit copain depuis quelques mois. Il vient d'une cité difficile de l'île, alors que Jade est issue d'une famille d'entrepreneurs très aisée. "Je me doutais bien de quelque chose comme ça, glisse le père. Mais je ne disais rien. En tout cas, il n'y avait, là aussi, aucun conflit avec sa mère à ce sujet. Je l'aurais su." L'entourage proche de Jade la décrit comme une fille "gentille", "généreuse", "joviale", "souriante".

Sept versions différentes des faits

Ce 6 ...

Lire la suite sur LeJDD

VIDÉO - 15 ans après l'assassinat d'Anna Politkovskaïa, plus d'espoir de juger les commanditaires

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles