Un groupe lié à Al-Qaïda revendique l'attentat de Saint-Pétersbourg

Vincent Gibert
Un groupe lié à Al-Qaïda revendique l'attentat de Saint-Pétersbourg du 3 avril 2017.

RUSSIE - Un groupe lié à Al-Qaïda a revendiqué l'attentat du métro de Saint-Pétersbourg le 3 avril qui a fait au moins 15 morts, rapporte ce mardi 25 avril SITE, un centre américain de surveillance des sites internet jihadistes.

Le "Bataillon de l'imam Chamil", un groupe peu connu, a revendiqué cette attaque menée, selon lui, sur les instructions du chef d'Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, indique SITE, citant un communiqué du groupe publié lundi par l'agence mauritanienne de presse.

Selon le texte, l'attentat à la bombe, qui a également fait plus de 20 blessés, était un message à la Russie et aux pays engagés dans des guerres contre les musulmans pour leur dire que "le prix à payer pour ces guerres est très élevé", ajoute SITE.

"Cette opération n'est qu'un début", menace le groupe qui affirme que les mesures de sécurité prises par les Russes n'empêcheront pas ses membres d'atteindre leurs cibles.

L'auteur présumé de l'attaque de Saint-Pétersbourg, Akbarjon Djalilov, un jeune homme de 22 ans aux motivations floues, a été tué dans l'attentat, selon Moscou.

Djalilov avait la nationalité russe depuis ses 16 ans mais était né au Kirghizstan, dans la région d'Och, connue pour avoir fourni d'importants contingents à Daech en Syrie et en Irak.

Lire aussi :

A Saint-Pétersbourg, Poutine vient se recueillir sur les lieux de l'attentat

Qui est Akbarjon Djalilov, suspecté d'être le kamikaze de Saint-Pétersbourg

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

A voir également sur Le HuffPost:

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages