Un groupe extrémiste veut stériliser les femmes Roms

Cette initiative a créé une onde de choc en Roumanie. Sur son site internet, le groupuscule nationaliste et extrémiste NAT88 de Timisoara propose " une récompense de 300 lei (68 euros) à chaque femme tzigane (terme péjoratif, NDLR) de la région de Banat qui présente un acte médical prouvant qu'elle s'est soumise volontairement à une opération de stérilisation en 2013 ". Leur objectif ? S'attaquer à la communauté rom dont les membres sont, selon eux, trop souvent à l'origine d' " attaques violentes ".La Slovaquie déjà condamnéeL'Institut Elie Wiesel pour la recherche sur l'Holocauste en Roumanie, l'association de défense des Roms, Romani CRISS, et le Centre pour le combat contre l'antisémitisme sont montés au créneau pour dénoncer cet appel. " La stérilisation des femmes appartenant à un groupe ethnique représente une atteinte grave au groupe en cause et à la société dans son ensemble, quelle que soit la manière de promouvoir cette démarche ", ont-ils conjointement dénoncé dans un communiqué de presse. " Nous condamnons la recrudescence du phénomène extrémiste " et de ceux qui souhaitent " résoudre rapidement le problème tsigane ", ont-ils ajouté.

La pratique n'est pas inédite. En 2011 et 2012, la Slovaquie avait été condamnée par la Cour européenne des droits de l'homme pour avoir stérilisé illégalement des femmes Roms.

Retrouvez cet article sur elle.fr

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.