Le groupe BTS va rencontrer Biden pour évoquer les discriminations envers les personnes asiatiques

Les membres du très populaire groupe de k-POP BTS, dont le label va entrer en Bourse - - © 2019 AFP
Les membres du très populaire groupe de k-POP BTS, dont le label va entrer en Bourse - - © 2019 AFP

BTS va se rendre à la Maison Blanche. Le groupe K-pop va rencontrer le président américain Joe Biden afin d'évoquer les actes de discrimination à l'encontre des personnes asiatiques et célébrer le mois consacré aux Américains d’origine asiatique, aux Hawaïens autochtones et aux insulaires du Pacifique (AANHPI Heritage Month).
Si les détails de cette visite n'ont pas été précisés, la Maison Blanche indique néanmoins que cette rencontre aura lieu ce mardi 31 mai.

"Le président Biden et BTS discuteront également de l'importance de la diversité et de l'inclusion et de la plateforme de BTS en tant que jeunes ambassadeurs qui diffusent un message d'espoir et de positivité à travers le monde", précise la Maison Blanche dans un communiqué.

BTS s'est également associé à l'UNICEF pour lancer Love Myself, une campagne anti-violence. Ils se sont également produits à l'Assemblée générale des Nations unies.

Des célébrités se succèdent à la Maison Blanche

Depuis plusieurs mois, la Maison Blanche a fait appel à des personnalités de la culture pop pour mettre en lumière différents problèmes sociaux. La semaine dernière, Selena Gomez est apparue au côté de la Première dame américaine, Jill Biden, lors d'un événement visant à sensibiliser à la santé mentale.

876450610001_5839764385001

Paris Hilton s'est également rendue à la Maison Blanche au début du mois pour rencontrer des membres de l’administration de Joe Biden afin d'aborder le thème de la maltraitance des enfants.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles