« Grotte sanglante » : 30 ans de réclusion pour Rémi Chesne

Source AFP
·1 min de lecture
Rémi Chesne et Audrey Louvet ont été condamnés pour la mort de Patrick Isoird.
Rémi Chesne et Audrey Louvet ont été condamnés pour la mort de Patrick Isoird.

Dans l'affaire dite de « la grotte sanglante », la cour d'assises de l'Hérault a condamné Rémi Chesne, le principal accusé, à trente ans de réclusion criminelle, vendredi, pour la séquestration et l'assassinat en 2014 d'un agent hospitalier, ancien amant de sa femme.

Sa coaccusée, Audrey Louvet, a été condamnée à douze ans de réclusion pour avoir servi d'appât et avoir amené Patrick Isoird dans cette grotte de Sète, mais elle n'a pas été reconnue coupable d'assassinat. Les deux coaccusés encouraient la perpétuité, la peine qui avait été requise jeudi contre Rémi Chesne. Dix ans de réclusion avaient été demandés contre Audrey Louvet.

La vengeance d'un homme blessé qui a « exécuté sauvagement un brave homme »

Porté disparu le 23 juin 2014, près de la grotte de Listel à Sète, Patrick Isoird est retrouvé pieds et poings liés le 17 juillet dans une cavité de cette galerie souterraine du mont Saint-Clair : il a la boîte crânienne éclatée par une balle de fusil de chasse tirée à moins de 50 cm par une personne qui le surplombait, le corps calciné après une combustion de plusieurs heures, selon le légiste.

À LIRE AUSSILe mystère de l'affaire de la « grotte sanglante » devant les assises

Rémi Chesne, coiffeur à domicile de 51 ans, a clamé son innocence depuis le début de l'affaire et tout au long du procès qui s'était ouvert le 18 janvier. « Le secret de la grotte de Sète, c'est la vengeance d'un homme blessé qui a « exécuté sauvagement un brave homme », avait assuré je [...] Lire la suite