Grossesse et cannabis : risques de cancers de l'enfance ?

destinationsante.com
24 août 2011
Mortalité maternelle : moins d'hémorragies

Dans les pays nord-américains et en Australie, entre 3% et 16% des femmes fumeraient du cannabis en cours de grossesse. Et en France ? D'après une étude réalisée au CHU de Nantes, elles seraient 3% dans ce cas. Quant aux risques pour le fœtus et l'enfant à naître, ils sont également très méconnus. Tour d'horizon…

Les rédacteurs de la Revue Prescrire se sont penchés sur la question. Ils précisent d'emblée que « les conséquences d'une exposition in utero au cannabis pour l'enfant à naître, sont difficiles à évaluer à cause du caractère illicite de cette consommation ». Mais aussi et surtout de « l'association fréquente (du cannabis) à d'autres substances potentiellement foetotoxiques » comme le tabac, l'alcool ou d'autres psychotropes.

D'une manière générale, il ne semble « pas exister de risque malformatif propre au cannabis seul », expliquent-ils. Pas plus que d'une augmentation – à ce stade - du risque de mort subite chez les nourrissons exposés in utero au cannabis.

De nombreux syndromes de sevrage ont en revanche été observés, chez des nouveau-nés dont la mère avait fumé du cannabis en cours de grossesse. Encore plus inquiétant, deux travaux récents laissent planer des doutes sur le risque de voir apparaître des cancers (neuroblastome, leucémie aiguë…) durant l'enfance.

Voilà donc d'excellentes raisons pour « recommander aux femmes d'arrêter ou au moins de réduire leur consommation en cas de grossesse », concluent les auteurs de cet article. « A condition bien sûr de ne pas passer à d'autres substances tératogènes ou foetotoxiques »…

Retrouvez cet article sur destinationsante.com

La chasse aux pets ? Mission impossible…
La bonne chaussure pour rentrer du bon pied
Ménopause : évitez vraiment les compléments à base de soja !
Recevez la newsletter de Destination Santé
Accédez à la rubrique Destination Femme

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages