Grosse déception pour le relais français en biathlon, la Suède en or

BIATHLON – Le relais français, plombé par un début de course catastrophique au tir, n’a jamais été en mesure de disputer une médaille ce vendredi. Les Bleus terminent 5e à plus de trois minutes de la Suède. 

Pas de nouvelle médaille pour Fourcade à PyeongChang (AFP).

Les courses se suivent et ne se ressemblent pas pour le biathlon français. Au lendemain du bronze en relais féminin et après l’or en relais mixte, Simon Desthieux, Émilien Jacquelin, Martin Fourcade et Antonin Guigonnat ont pris la 5e place à 3’26” de la Suède, championne olympique, de la Norvège et de l’Allemagne.

Pour sa dernière course des JO en biathlon, l’équipe de France avait tenté un petit coup de poker en plaçant Martin Fourcade en troisième position. Bonne ou mauvaise idée ? Le staff tricolore ne le saura jamais. La faute à un début de course catastrophique. Avec 7 fautes, dont 5 au tir debout, Simon Desthieux a anéanti tout espoir de médaille française dès les premières minutes. Finalement, la bonne surprise a le visage de la jeunesse. À 22 ans, Émilien Jacquelin s’est illustré avec un joli 9/10 au tir. Mais le retard concédé (1’43’’) sur la tête était déjà trop important. Même Fourcade, peut-être échaudé par sa conversion musclée avec Pierre Menés avant la course, a été décevant (5 fautes).

“Ça me fait plaisir de tacler Ménès”
Forcement déçu par la prestation d’ensemble des biathlètes tricolores, notre consultant Edgar Grospiron a relativisé cet échec.Malheureusement, c’était pas terrible. Aucun des 4 Français n’a vraiment réussi son parcours, il n’y a pas de regrets à avoir. 5e à 3’30”, c’est colossal comme différence. Tout le monde est passé à côté. Comment l’expliquer ? On ne peut pas dire que c’est de la faute du vent, c’est le même pour tout le monde. Ils étaient vraiment dans un mauvais jour. Ça arrivera peut-être qu’une fois, c’est arrivé à PyeongChang”, a-t-il regretté.

Sur le tweet-clash entre Pierre Ménès et Martin Foucade, Edgar Grospiron a aussi réagi en taclant assez vivement le journaliste vedette de Canal+: “C’est débile, ça n’apporte rien, absolument rien. J’ai vu passer ça, j’étais à la salle de muscu, je me suis mêlé à la discussion parce je trouve intéressant quand c’est constructif mais quand on parle pour rien sur des sujets qu’on ne connait pas, ça ne sert à rien. Et puis, ça me fait plaisir de tacler Ménès aussi (rires).”