Un gros réseau de trafiquants d'armes démantelé en région lyonnaise

·1 min de lecture

Après le trafic de drogue et les cambriolages, ils avaient décidé de se diversifier... dans les armes. Vendredi, la police française a annoncé le démantèlement, effectué en début de semaine, d'un important réseau de trafiquants d’armes dans la région lyonnaise. Au total, une quinzaine d'individus, dont le groupe est soupçonné de vols par effraction de plusieurs armureries en région Rhône-Alpes et en Suisse, ont été présentés vendredi à la justice à l’issue de leur garde à vue ou le seront prochainement.

>> Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici

300 armes dérobés

Également connus de la police pour des faits de violences, les malfrats auraient dérobé pas moins de 300 armes de tous les types et calibres. Ces fusils et pistolets étaient ensuite revendus dans le milieu du grand banditisme lyonnais et auprès de gros dealers des cités sensibles. Une interpellation a aussi eu lieu au Portugal. Celle-ci concerne un Français de 30 ans à l'encontre duquel un mandat d'arrêt européen avait été délivré.

240.000 euros retrouvés en liquide

En septembre 2020, l'Office central dédié à la lutte contre la criminalité organisée (OCLCO) et la section des recherches du Rhône, avaient été saisis après une multiplication de cambriolages d'armureries en France et en Suisse. L'enquête a permis de déterminer que les malfaiteurs étaient de la région lyonnaise et formaient "une équipe à tiroirs avec un noyau dur et une aide logistique". La justice a donc mobilisé la police judici...


Lire la suite sur Europe1