Ce gros astéroïde nous a frôlé alors qu'on ne savait même pas qu'il existait

Gregory Rozieres
Ce gros astéroïde nous a frôlé alors qu'on ne savait même pas qu'il existait

ESPACE - 192.000 km, ça peut sembler énorme, mais dans l'espace, c'est ridiculement petit. C'est la moitié de la distance qui nous sépare de la Lune et c'est à cette distance de la Terre qu'un astéroïde est passé, ce dimanche 15 avril. Rien d'anormal jusque-là, de nombreux corps frôlent notre planète régulièrement.

Sauf que celui-ci, baptisé "2018 GE3", était particulièrement gros pour un passage si près de nous: 48 à 110m de diamètre, selon la Nasa. Et personne n'en avait encore entendu parler 24 heures plus tôt: les premières observations datent du 14 avril.

L'astronome amateur Michael Jäger a capturé le passage de l'astéroïde dans notre ciel étoilé, comme vous pouvez le voir ci-dessous:

Gros et proche, un fait très rare

44 à 110 mètres, c'est assez gros pour un astéroïde aussi proche. Il faut se rappeler qu'à l'origine de la pluie de météorites au dessus de la Russie en 2013, qui a blessé un millier de personnes, il n'y avait qu'un météore de 15 à 17 mètres de diamètre.

Selon la Nasa, un objet de plus de 25 mètres de diamètre causerait des "dommages locaux autour de la zone d'impact". Il n'y aurait aucun risque pour la Terre dans son ensemble si la taille de l'astéroïde est inférieure à 1km. Selon Andrew Rader, chercheur et ingénieur chez SpaceX, 2018 GE3 est par contre "largement assez grand pour détruire une ville".

Qu'un objet pareil passe si près de nous, c'est rare. Selon la base de données tenue par la Nasa, il n'y a quetroisastéroïdes d'une taille similaire ou supérieure à être passés si près depuis le début du XXe siècle.

Comme nous venons tout juste de le repérer, son orbite est encore très incertaine. De même que sa masse et son diamètre, qui pourraient changer dans les semaines à venir. Mais selon les premières estimations, il mettrait environ deux ans et demi avant de revenir plus ou moins près de la Terre.

 

Des objets dangereux et difficiles à repérer

On devrait rapidement mieux connaître 2018 GE3. Mais toujours est-il qu'à un...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages