Les plus gros acheteurs d’armes se trouvent au Moyen-Orient et dans le Golfe

Le Sipri (Stockholm International Peace Research Institute), le très sérieux Institut international de recherche sur la paix de Stockholm, vient de rendre son rapport sur le commerce des armes dans le monde. Résultats : les ventes d'armes ne cessent d'augmenter, + 7,8% ces 4 dernières années. Selon les calculs du Sipri, dans le monde, près d'une arme de guerre sur trois est vendue par les Etats-Unis. Les Etats-Unis ont exporté dans 98 pays durant les cinq dernières années, mais plus de la moitié de la production américaine destinée à l'étranger part vers le Moyen-Orient.Les Etats-Unis vendent de la haute technologie, des avions de combat F-35, auprès de leurs alliés en Europe et dans le Pacifique, des missiles de croisière, ou des missiles balistiques de moins 400 km de portée. 36 500 missiles antichars (ATGM) et 53 500 bombes fabriquées dans les usines américaines ont été livrés ces 5 dernières années, selon le Sipri, des armes massivement employées dans les conflits en Irak et au Yémen.En Syrie, la Russie a fait la promotion de son armement, mais Moscou a perdu des parts de marchés ces dernières années. En cause, la baisse des commandes des clients traditionnels : Venezuela et Inde. New Delhi est de plus en plus tenté par le matériel occidental.Sur la période, la France a vu, à l'inverse, ses exportations augmenter de 43%. Un peu moins de la moitié des armes vendues par la France sont destinées au Moyen-Orient. Selon le Sipri, les exportations des pays européens dans la région ont explosé en moins d'une décennie. La France a plus que triplé ses ventes, avec de gros contrats en Egypte notamment, l'Allemagne les a largement doublées ; dans une moindre mesure, l'Italie et le Royaume-Uni ont vu aussi leurs carnets de commandes se remplir dans cette partie du monde.

Le Sipri (Stockholm International Peace Research Institute), le très sérieux Institut international de recherche sur la paix de Stockholm, vient de rendre son rapport sur le commerce des armes dans le monde. Résultats : les ventes d'armes ne cessent d'augmenter, + 7,8% ces 4 dernières années.

Selon les calculs du Sipri, dans le monde, près d'une arme de guerre sur trois est vendue par les Etats-Unis. Les Etats-Unis ont exporté dans 98 pays durant les cinq dernières années, mais plus de la moitié de la production américaine destinée à l'étranger part vers le Moyen-Orient.

Les Etats-Unis vendent de la haute technologie, des avions de combat F-35, auprès de leurs alliés en Europe et dans le Pacifique, des missiles de croisière, ou des missiles balistiques de moins 400 km de portée. 36 500 missiles antichars (ATGM) et 53 500 bombes fabriquées dans les usines américaines ont été livrés ces 5 dernières années, selon le Sipri, des armes massivement employées dans les conflits en Irak et au Yémen.

En Syrie, la Russie a fait la promotion de son armement, mais Moscou a perdu des parts de marchés ces dernières années. En cause, la baisse des commandes des clients traditionnels : Venezuela et Inde. New Delhi est de plus en plus tenté par le matériel occidental.

Sur la période, la France a vu, à l'inverse, ses exportations augmenter de 43%. Un peu moins de la moitié des armes vendues par la France sont destinées au Moyen-Orient. Selon le Sipri, les exportations des pays européens dans la région ont explosé en moins d'une décennie. La France a plus que triplé ses ventes, avec de gros contrats en Egypte notamment, l'Allemagne les a largement doublées ; dans une moindre mesure, l'Italie et le Royaume-Uni ont vu aussi leurs carnets de commandes se remplir dans cette partie du monde.