Publicité

Gronde des agriculteurs : Emmanuel Macron demande aux préfets d’aller à leur rencontre ce week-end

Alors que la colère gronde, Emmanuel Macron tire la sonnette d’alarme. Selon l’Élysée, le Président a « demandé au ministre de l’Intérieur de donner instruction aux préfets d’aller dès ce week-end à la rencontre des agriculteurs » et de leurs syndicats, « au plus près du terrain », rapporte franceinfo.

Hausse des charges, retards de paiements des subventions agricoles, sentiment d’être écrasés par des normes nationales ou européennes, transition écologique : les motifs de colère sont multiples et les actions de protestation encore localisées. Depuis jeudi, l’A64 Toulouse-Bayonne près de Carbonne (Haute-Garonne) est bloquée. Ce samedi matin, Bison Futé et Vinci Autoroutes signalaient des manifestations affectant la circulation automobile à la sortie 12 (Tarbes-Ouest) de cette même autoroute ainsi qu’au bout de l’A645 à Seilhan (Haute-Garonne) et sur la N124 près de L’Isle-Jourdain (Gers).

À lire aussi France, Allemagne, Pays-Bas : la colère monte chez les agriculteurs européens

Le Rassemblement national « souffle sur les braises »

Un mois avant l’ouverture du Salon de l’agriculture et à l’approche des élections européennes, le gouvernement s’inquiète que le mouvement fasse tache d’huile sur fond d’offensive d’un Rassemblement national qu’il accuse de « souffler sur les braises ». « Nous sommes comme toujours aux côtés de nos agriculteurs, lâchés par le gouvernement, passés à la moulinette de l’UE qui les submerge de normes, négocie dans leur dos des traités de li...


Lire la suite sur LeJDD