Groenland : le réchauffement climatique menace des vestiges archéologiques

franceinfo Culture avec agences
C'est ce que révèle une étude publiée jeudi dans la revue Nature.

Dangereux pour la pérennité des écosystèmes, le changement climatique menace aussi l'histoire : au Groenland, il affecte des vestiges archéologiques, certains vieux de 2.500 ans avant notre ère, d'après une étude publiée jeudi dans la revue britannique Nature.

"Comme le taux de dégradation est directement lié à la température et la teneur en humidité du sol, la hausse des températures de l'air et les changements de précipitations pendant la saison du dégel peuvent entraîner la perte d'éléments organiques clés comme le bois archéologique, les os et l'ADN ancien", résume le rapport.

Auparavant, ces éléments étaient protégés notamment par la fraîcheur des sols. L'équipe, menée par Jørgen Hollesen, a étudié depuis 2016 sept différents sites dans l'ouest et le sud de l'immense territoire arctique, autour de sa capitale Nuuk. Outre les éléments organiques, comme des cheveux, des plumes, des coquillages et des traces de chair, on trouve sur certains d'entre eux des ruines d'anciens campements Viking.



Des preuves de la vie des premiers habitants du Groenland en péril

Selon les projections utilisées dans l'étude et réalisées à partir de différents scénarios de réchauffement, la température pourrait augmenter jusqu'à 2,6°C entraînant "la hausse de la température du sol, une (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi